Accueil > Energies renouvelables > Energies renouvelables et production thermique

Energies renouvelables et production thermique

Les énergies thermiques renouvelables permettent de produire de la chaleur et même du froid. Pour cela, on utilise le solaire mais aussi la biomasse.

 

 

FAIRE LE CHAUD…

 

L'énergie solaire est une énergie propre et inépuisable (pas de gaz à effet de serre, pas de déchets), qui vous permet de chauffer de l’eau (logement, entreprise ou bâtiment public) pour les besoins sanitaires (douche, eau de la salle de bain, cuisine). Pour cela on utilise des chauffe-eau solaires.

 

 

  • Du soleil à votre robinet

 

Les rayons solaires sont tout d’abord absorbés par des capteurs, composés d’une part de tubes métalliques dans lesquels circule le liquide caloporteur, et d’autre part d’un coffre thermiquement isolé et vitré, qui retient la chaleur du soleil. Ces tubes peuvent être également équipés de réflecteurs pour améliorer la productivité.

 

La chaleur récupérée est transmise à un tuyau en cuivre dans lequel circule de l’eau ou, plus souvent, un antigel appelé liquide caloporteur. Selon la différence de température entre le capteur et le ballon, un automatisme se met en route et arrête une pompe qui fait circuler ce fluide chaud du capteur vers le ballon. Le ballon est équipé d’un serpentin – l’échangeur – qui transmet la chaleur produite à l’eau sanitaire.

 

Ce ballon permet de stocker l’eau chaude qui alimente les robinets de l'habitation.

 

Un dispositif d’appoint est prévu pour prendre le relais et reconstituer le stock d’eau chaude en cas de période défavorable (mauvais temps). Il peut s’agir : soit d’une résistance (appoint électrique), souvent intégrée au ballon, et placée à mi-hauteur de celui-ci ; soit d’un serpentin (appoint hydraulique) raccordé à une chaudière (gaz) située en aval du ballon.

 

 

Pour un bon rendement, vous devez privilégier une bonne exposition aux rayonnements solaires. Pour cela, les panneaux solaires thermiques, installés au niveau des surfaces externes et/ou des espaces extérieurs aux bâtiments, doivent être orientés idéalement au nord, avec un angle de 45°

 

 

N’hésitez plus, utiliser l’énergie solaire c’est bon pour votre budget et bon pour l’environnement.

 

 

  • ŸLa démarche Calsol

 

Parce que l’énergie, c’est sérieux, une charte qualité a été développée : il s’agit de la démarche CALSOL.

Cette démarche est là pour proposer des formations pour la pose des chauffe-eaux solaires et permettre ainsi aux personnes formées d’adhérer à la charte CALSOL. Nous sommes bien là dans une démarche qualité des installateurs de chauffe-eau solaires en Nouvelle-Calédonie.

 

Développée en partenariat par : le Comité Territorial de la Maîtrise de l’Energie (CTME) et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA), qui  coordonne la démarche depuis 2013, elle assure à tous les clients une prestation de qualité et un service après-vente de deux ans et à tous les prestataires une formation identique.

 

Faire installer un chauffe-eau solaire par un artisan ou une société adhérant à cette charte vous assure que le matériel installé répond à toutes les normes et vous permet de bénéficier des aides publiques  à l’initiative du CTME (ECOCASH chauffe-eau solaire)

 

A télécharger : la démarche CALSOL et la charte de qualité CALSOL

A consulter  : www.calsol.nc

 

ET LE FROID !

 

Mais le solaire permet également de générer du froid. C’est ce que l’on appelle la climatisation solaire.

 

  • ŸDu soleil à votre climatiseur

 

La technique de climatisation solaire la plus courante utilise des capteurs solaires pour fournir de la chaleur à un dispositif à « absorption ». Ce dispositif dissocie par ébullition une solution d’eau et de bromure de lithium. Après refroidissement, la recombinaison des deux composants produit du froid qui est distribué dans un système de climatisation classique dans le bâtiment.

 

Les avantages de ce système ? La climatisation solaire permet de réduire les émissions de CO2.

Par ailleurs, la climatisation solaire « colle » à la demande en fournissant plus de froid quand le soleil est au plus chaud.

Efficaces et silencieuses, ces technologies ont une durée de vie plus longue que les systèmes de climatisation classique (25 ans contre 10 ou 15 ans au mieux pour les meilleurs appareils classiques).

 

 

Voir aussi