Accueil > L'énergie en Nouvelle-Calédonie > Schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie 2016

Schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie 2016

La Nouvelle-Calédonie s’est engagée dans la réalisation de son schéma pour la transition énergétique qui définit la stratégie énergétique à l’horizon 2030.

 

Le schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC) a été adopté par le congrès le 23 juin 2016.


Ce schéma dresse les objectifs de réduction de nos consommations d'énergie et de nos émissions de gaz à effet de serre, ainsi que de développement des énergies renouvelables. 

Pour atteindre les objectifs fixés un programme d’actions est détaillé dans les domaines du transport et de la mobilité, du résidentiel et tertiaire, de l’industrie, de l’agriculture et des énergies renouvelables et de la sensibilisation du public. Les moyens d’actions envisagés sont la mise en place de mécanismes financiers incitateurs, la mise en place et la révision de règlementations et la participation des acteurs à des actions volontaires.


Le plan d’actions du schéma s’inscrit dans la démarche Négawatt qui a pour but final de réduire le gaspillage de l’énergie et optimiser son utilisation.
Cette démarche se décline en 3 temps :

  • la sobriété énergétique, qui consiste à supprimer les gaspillages et les besoins superflus
  • l’efficacité énergétique, qui fait appel à la performance des systèmes et permet de réduire les consommations d’énergie pour un besoin donné
  • les énergies renouvelables, qui répondent à nos besoins énergétiques avec un faible impact sur notre environnement.

 

Quels sont les enjeux d’une politique énergétique pour la Nouvelle-Calédonie ?


Aujourd’hui la Nouvelle-Calédonie est dépendante à plus de 96 % au niveau énergétique. C’est-à-dire que les besoins de l’île sont couverts à 96 % par des importations de charbon et de produits pétroliers (essence, gazole, gaz (GPL), kérosène et fioul lourd).


La dépendance et la taille de son marché comparé à de plus grands pays de zone Asie-Pacifique rend la Nouvelle-Calédonie très vulnérable sur le plan de l’approvisionnement énergétique.


De plus cette vulnérabilité se double d’un réel manque à gagner du fait de la faiblesse de l’exploitation et de la valorisation des ressources renouvelables locales.


Le schéma pour la transition énergétique répond donc à des enjeux stratégiques :

  • Réduire la dépendance énergétique
  • Garantir la sécurité d'approvisionnement
  • Garantir un prix compétitif de l'énergie
  • Limiter les impacts sur l'environnement

L’évolution de nos modes de vie a tendance à faire augmenter notre consommation d’énergie. Si on ne fait rien la consommation totale d’énergie de la Nouvelle-Calédonie atteindra en 2030 près de 350 ktep*, c’est ce qu’on appelle le scénario tendanciel.

 

Mais en agissant dès aujourd'hui, il est possible d'inverser cette tendance et de réduire de 25 % notre consommation finale totale d'ici 2030, tout en maintenant notre développement économique. C’est le scénario maîtrise de l’énergie qui met en application les actions du schéma.

 

 

* milliers de tonnes équivalent pétrole

Les objectifs à atteindre en 2030 :

 


 

Transports et mobilité
DEVELOPPER UN PARC DE VEHICULES PLUS ECONOMIQUES ET MOINS POLLUANTS
  • Réglementer la qualité des véhicules importés en Nouvelle-Calédonie
  • Mettre en place un contrôle technique périodique des véhicules portant notamment sur les émissions de polluants
DEVELOPPER LES TRANSPORTS EN COMMUN
  • Mettre en place une offre de transport à la demande (TAD) dans les zones rurales
  • Soutenir le projet NEOBUS sur le Grand Nouméa
DEVELOPPER L'ECO-MOBILITE
  • Inciter les entreprises et les administrations à signer la charte éco-mobilité pour optimiser les modes de déplacement de leurs personnels
  • Renforcer le dispositif de covoiturage à l’échelle du territoire
PROMOUVOIR L'ECO-CONDUITE
  • Engager des actions de formations à l’éco-conduite pour les professionnels et les particuliers
Résidentiel & Tertiaire
VERS UN PARC DE BATIMENTS ET D'EQUIPEMENTS PLUS ECONOMES ET MOINS POLLUANTS
  • Élaborer une réglementation énergétique des bâtiments pour améliorer le confort et abaisser la facture d’énergie des occupants
  • Rendre obligatoire la pose de chauffe-eau solaires lors de la construction ou la rénovation de bâtiments
  • Créer un label sur les bâtiments à basse consommation d’énergie
  • Interdire l’importation d’équipements sans étiquette énergétique et généraliser l’étiquette énergétique calédonienne complémentaire à l’étiquette d’origine pour les équipements électroménagers
  • Interdire l’importation des ampoules à incandescence

  • Mettre en place un dispositif d’aide à l’acquisition d’équipements plus efficaces (électroménager, ampoule basse consommation, chauffe-eau solaire) destiné aux particuliers

          

VERS UN ECLAIRAGE PUBLIC PLUS ECONOME ET MOINS POLLUANT
  • Apporter un soutien aux communes pour la réalisation de diagnostics énergétiques et l’installation de matériels performants
DES COMPTEURS COMMUNICANTS QUI PERMETTENT DE MIEUX GERER SA CONSOMMATION D'ENERGIE
  • Étudier la faisabilité de mise en place de projets pilotes à l’échelle de quartiers ou de communes
LUTTER CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE
  • Mettre en place un dispositif d’aide pour diminuer la facture électrique des particuliers
  • Apporter un soutien aux plus démunis pour la rénovation de bâtiments et l’achat d’équipements plus performants
Industrie légère, Agriculture & Pêche
VERS UN SECTEUR INDUSTRIEL ET TERTIAIRE PLUS ECONOME ET MOINS POLLUANT
  • Généraliser la réalisation de diagnostics énergétiques
  • Accompagner sur le plan technique et financier les PME-PMI dans une démarche de management de l’énergie 

             

 

VERS UN SECTEUR AGRICOLE PLUS ECONOME ET MOINS POLLUANT
  • Valoriser les déchets agricoles (biomasse végétale et animale)
  • Créer un espace de conseil intercommunal sur l’énergie spécifique à l’agriculture
Mine & Métallurgie
AMELIORER LES PERFORMANCES ENERGETIQUES DANS LE SECTEUR DES MINES ET DE LA METALLURGIE
  • Améliorer la prise en compte du potentiel renouvelable pour les industriels ayant de grands besoins en énergie
 
LES MINES ET LA METALLURGIE : ACTEURS DE LA COMPENSATION CARBONE EN NOUVELLE-CALEDONIE
  • Accompagner les industries dans la réalisation d'un inventaire sur l'ensemble de l'activité et proposer un programme d'actions visant à réduire des émissions de gaz à effet de serre
  • Étudier la faisabilité de la mise en place d’un dispositif de compensation des émissions de CO2
Energies renouvelables

PROMOUVOIR LES ENERGIES RENOUVELABLES
  • Mettre en place un cadre d’incitation économique au développement des énergies renouvelables
  • Introduire une composante biomasse dans le système énergétique et développer la filière hydroélectrique
Exemplarité de la puissance publique

VERS UNE ADMINISTRATION PLUS ECONOME ET MOINS POLLUANTE
  • Introduire des exigences énergétiques dans la commande publique pour agir sur le patrimoine bâti, la construction, les véhicules et les équipements.
Sensibilisation & Formation

SENSIBILIER AUX PROBLEMATIQUES ENERGETIQUES
  • Mise en place d'un point info énergie (PIE)
  • Encadrer les messages publicitaires ayant un lien direct ou indirect avec le secteur de l’énergie           « Économisons aujourd’hui l’énergie de demain »

FORMER LES PROFESSIONNELS
  • Renforcer la démarche de qualification des installateurs de matériels « énergie renouvelable »
  • Créer un centre de ressource sur le bâtiment en lien avec la maîtrise de l’énergie
Quels moyens ?
 
CREER UNE AGENCE DE L'ENERGIE DE LA NOUVELLE-CALEDONIE

 

ETUDIER LA FAISABILITE DE LA MISE EN OEUVRE D'UNE FISCALITE SUR L'ENERGIE CONSOMMEE ET LES EMISSIONS DE CO2

 

Vous pouvez également consulter l'intégralité du projet du programme d'actions en téléchargeant le document.