Accueil > Les eco-gestes > Pour se déplacer

Pour se déplacer

03/12/2015

1- Lors de l’achat de votre véhicule : choisissez un modèle d’automobile adapté à vos besoins qui consomme peu ;

 

2- Au quotidien :

  • Limitez l’utilisation de la voiture : favorisez les modes "doux" (marche et vélo) ; utilisez le covoiturage ou les transports en commun ; regroupez vos courses en un seul voyage ; organisez des téléconférences ; travaillez à la maison (télétravail), si possible.

Bon à savoir : Un court trajet de 500 m en ville s’effectue en 8 minutes à pied. Difficile de faire mieux en voiture : feux de circulation, stationnement difficile et souvent payant… 

  • Entretenez régulièrement votre voiture: filtre à huile, à gasoil, à air (filtre à air bouché = 10 % de carburant en plus), vidange, réglage du ralenti, vérification de la pression des pneus, éviter les galeries : surconsommation de 10 à 20 % ;

Bon à savoir : Une voiture mal réglée pollue jusqu’à 50 fois plus qu’une voiture bien réglée. En faisant réviser votre véhicule, vous faites des économies et vous limitez les émissions polluantes.

  • Adopter le réflexe « covoiturage » : Convivialité, lutte contre la vie chère, flexibilité et préservation de son environnement… un bon résumé du covoiturage. Le  covoiturage,  c’est  se  regrouper  avec  d’autres  personnes  dans  un  même  véhicule  pour  parcourir  un trajet  commun,  de  manière  occasionnelle ou régulière.

Bon à savoir : Pour vous aider, le site web www.covoiturage.nc vous permet de proposer des trajets et/ou de trouver des trajets déjà proposés par d’autres covoitureurs. Il est également possible chacun à son niveau, sur son lieu de travail de se renseigner auprès de ses collègues pour partager ses déplacements domicile-travail !Vous y trouverez également quelques chiffres sur le coût de ses déplacements au quotidien.

 

3- Lors de l’utilisation de votre voiture :

  • Roulez doucement les premiers kms : les systèmes antipollution (pots catalytiques) ne sont efficaces que lorsque le moteur est chaud. Les premiers kms moteur à froid use le moteur mal lubrifié et consomme 50% de + pour le premier km et 25% de plus pour le 2ème ;
  • Evitez de créer des encombrements : ne vous engagez pas dans un carrefour encombré ; ne vous arrêtez pas en double file ; ne gênez pas le trafic quand vous effectuez des livraisons ;
  • Pensez à couper le moteur lors des arrêts prolongés : en cas d’arrêt de plus de 10 secondes (livraisons, courses, tourisme, conversation téléphonique, …) je coupe le contact ;

Bon à savoir : Je réalise une économie de carburant, je réduis le bruit et la pollution. Consommation d’un moteur tournant au ralenti : 2 litres à l’heure. C’est uniquement le démarrage à froid qui est coûteux en terme de carburant. Une fois le moteur chaud, l’éteindre et le rallumer n’entraîne pas de surconsommation ni de pollution supplémentaire. Arrêter le moteur est un réflexe à prendre. 

  • Adoptez une conduite souple et économique : une conduite agressive, brusque ou trop rapide entraîne une surconsommation de 30 à 40 % et donc une augmentation des émissions de polluants ;
  • N’abusez pas de la climatisation : la climatisation entraîne une surconsommation de carburant allant jusqu’à 25 % en ville, et 10% sur route et donc des rejets polluants supplémentaires.

 

Source : AIRAQ – Surveillance de l’air en Aquitaine, covoiturage.nc

 

 

Voir aussi